Depuis plusieurs mois, l’hôpital public nous alertait du danger !

Depuis plusieurs années, l’hôpital public s’est mobilisé afin de dénoncer la dégradation des conditions de travail et du manque de moyen.

Alors que le président de la République semble découvrir l’importance des services publics depuis le début de cette crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, cela fait des mois que les personnels soignants se mobilisent pour appeler à l’aide.

Tous les acteurs de la santé ont alerté le gouvernement, à de multiples reprises au cours de ces dernières années sur le fait que l’hôpital public est exsangue et n’a plus les moyens d’assurer correctement son rôle de service public.

La crise dans ce secteur existait bien avant l’épidémie du Covid-19 à laquelle nous sommes aujourd’hui confrontés. Elle ne fait que l’accentuer et la révéler aux yeux du monde.

En première ligne, le personnel soignant déjà fragilisé par ces politiques d’austérité menées depuis des années. Malgré le manque de moyens de tous ordres (manque de masques pour se protéger, de lits pour soigner…) et les risques pris, les acteurs de la santé poursuivent, tant bien que mal, leur travail dans des conditions extrêmes.

Nous avons compilé les articles, communiqués de presse, vidéos, qui retracent la mobilisation de l’hôpital public au cours de ces derniers mois.

Le gouvernement ne pourra pas dire qu’il ne savait pas et devra, le moment venu, rendre des comptes.

Aux personnels soignants, médecins, infirmier·ère·s, aide soignant·e·s, nous sommes reconnaissants de votre dévouement à toute épreuve. Soyez sûr·e·s de pouvoir compter sur la CGT pour continuer de vous accompagner dans vos revendications pour améliorer vos conditions de travail et de rémunération.

Aujourd’hui, la seule façon de les aider est de rester chez nous. Ensemble, restons chez-nous.

https://www.cgt.fr/dossiers/depuis-plusieurs-mois-lhopital-public-nous-alertait-du-danger