Éducation NATIONALE : UN GESTE POUR LES ATSEM : INFO RTL
13 02 2017
Interview Annick Girardin
C’est sur eux que les mairies s’appuient pour mettre en place les nouveaux rythmes scolaires. Eux, ce sont les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, plus communément appelés les ATSEM. Ces quelque 60.000 assistants (à 99% des femmes) accompagnent les enfants de 3 à 6 ans lors des activités périscolaires. Depuis la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, leurs missions ont énormément évolué, mais pas leurs statuts ni leurs perspectives de carrière. C’est officiellement une priorité du gouvernement.
Un rapport – que RTL a pu se procurer – est remis ce lundi 13 février à Annick Girardin, la ministre de la Fonction publique. L’idée du gouvernement est de mieux définir les tâches des ATSEM, et surtout leur proposer un véritable parcours d’évolution de carrière qui pourra aller jusqu’à des emplois d’animateurs d’activités péri-scolaires après les cours.
“De plus en plus les ATSEM assurent des missions qui relèvent de la pédagogie”, explique Philippe Laurent, trésorier de l’Association des maires de France et auteur du rapport. Selon lui, il faut “accentuer très fortement les actions de formation auprès de ce personnel qui est devenu absolument essentiel auprès des jeunes enfants”.
Passerelles facilitées pour changer de métier et revalorisation salariale
Invitée de l’émission RTL Midi, la ministre de la Fonction publique Annick Girardin a annoncé plusieurs mesures permettant une meilleure reconnaissance du métier d’ATSEM. Notamment concernant un accès plus facile à la catégorie B avec la mise en place de passerelles. “Les ATSEM sont des catégories C, il n’y a en pas en catégorie B. Par contre, on va pouvoir les accompagner vers des évolutions de carrière en catégorie B dans la filière animation mais aussi administrative”, explique la ministre. “Avec le temps, les ATSEM intègrent des compétences qui pourront être utilisées ailleurs”, poursuit Annick Girardin.
Concernant la revalorisation salariale, la ministre a rappelé que le dégel du point d’indice des fonctionnaires a donné “612 euros de plus par an pour les ATSEM et une deuxième hausse leur en a donné 200 de plus”. L’augmentation totale revient donc à 812 euros par an, et “cela continuera d’ici 2020”, a assuré Annick Girardin.
Autre point abordé, la pénibilité du travail. “Elle n’est pas reconnue à sa juste valeur”, estime la ministre. “Il faut qu’on mette en place de nouvelles conditions de travail et que l’on reconnaisse cette pénibilité avec des critères précis qu’il nous faudra regarder. Je m’engage à ce que les groupes de travail qui se penchent sur la question apportent des réponses très rapidement, pour que ces réponses soient mises en place dès la rentrée prochaine”.

1 2 3 6

ArchiveS